Rentrée Littéraire du Net 2018

Voilà, nous entamons les deux dernières semaines d’août. Ce qui signifie : la rentrée littéraire peut enfin commencer ! Hourra ! Dans cet article, je vous invite à vous joindre à la Rentrée Littéraire du Net 2018, mais je vous présente aussi ma nouvelle liste d’envies : celle qui me vient directement de vos sélections. C’est parti !

RLN2018 miniature02

La Rentrée Littéraire du Net 2018 : c’est quoi au juste ?

Tout comme l’année dernière, je vous propose cette année de prendre part à la Rentrée Littéraire du Net. Le principe ? Se réapproprier les espaces de communication en présentant les ouvrages qui nous intéressent, nous marquent, nous passionnent, en essayant le plus possible de donner de la visibilité aux maisons d’édition et auteurices souvent exclu.e.s des feux de la rampe des médias plus classiques.

L’année dernière, dans cette vidéo-ci, je vous expliquais tout.

Le Challenge de la RLN2018

Cette année, j’ai fait plus court et vous ai présenté début août les ouvrages déjà en ma possession et qui constituent ma pile à lire initiale. Vous pouvez retrouver tous les titres ici.

Mais outre cela, je vous invite en parallèle, si vous le souhaitez, à relever cinq petits défis de lecture :

  1. Lire un ouvrage paru à la rentrée au format poche
  2. Nous faire découvrir un coup de cœur de la rentrée littéraire 2017
  3. Découvrir une maison d’édition pour la toute première fois
  4. Explorer trois genres/sous-genres/supports différents
    (par exemple : une bd, un thriller, un livre jeunesse ; ou bien : une romance, un essai, une pièce de théâtre…)
  5. Découvrir une autrice (on ne se refait pas !)

Pour ma part, je compte bien vous proposer un contenu pour chacun des défis (mais le support est encore en cours de réflexion). Ce que j’apprécie avec ces cinq défis, c’est que vous pouvez très bien les cumuler sans gêne. Du coup, trois lectures suffisent à tous les valider. De quoi satisfaire les grand.e.s lecteurices comme les plus modestes ! Peut importe votre rythme de lecture, vous avez votre place, n’ayez aucune crainte et n’oubliez pas que c’est le plaisir qui passe avant tout (la dissidence est fortement encouragée).

N’hésitez pas à utiliser le #RLN2018 sur vos réseaux sociaux afin que nous puissions tout.e.s facilement retrouver votre contenu. Et bien entendu, vous êtes libres de proposer un lien vers vos créations directement en commentaires de cet article.

Ce que je vous propose sur la toile

Vos découvertes : mes envies

Et oui ! Vous êtes déjà nombreux.ses à avoir exposer vos envies et vos découvertes, vos petits repérages et vos futurs craquages. Et vous m’avez totalement entraînée. Fatalement, ma liste d’envie et de lecture s’est agrandie, ça, c’était à prévoir. Mais : je saute, vous sautez ! (*rire démoniaque*)

Je vous propose donc une deuxième liste : la pile à lire « vos conseils de la RLN2018 ».

Moi, ce que j'aime, c'est les monstres

Moi, ce que j'aime, c'est les monstres

L’O.V.N.I éditorial qui fait l’unanimité de vos sélections, c’est bien ce roman graphique qui s’annonce proprement monstrueux !

Je l’avais vu passé. Oui, j’avais même regardé le résumé. Et… j’ai mis une punaise sur cette idée, l’ai mise au mur et l’ai laissée passer. Mais devant vos premiers retours, l’enthousiasme général et surtout, les premières planches que j’ai pu enfin voir : je change définitivement d’avis, à tel point que j’attends désormais sa sortie en librairie avec les yeux qui brillent.

Je vous invite grandement à découvrir la présentation de la maison d’édition, qui nous en dit plus sur le processus de création de ce « monstre graphique ».

Résumé de l'oeuvre

Chicago, fin des années 1960. Karen Reyes, dix ans, est une fan absolue des fantômes, vampires et autres morts-vivants. Elle se voit d'ailleurs comme un petit loup-garou : d'après elle, dans ce monde, il est plus facile d'être un monstre que d'être une femme. Un jour de Saint Valentin, au retour de l'école, Karen apprend la mort de sa belle voisine, Anka Silverberg, une survivante de l'Holocauste. Elle décide alors de mener l'enquête et va vite découvrir qu'entre le passé d'Anka au c ur de l'Allemagne nazie, son quartier en pleine ébullition et les drames qui, tapis dans l'ombre de son quotidien, la guettent, les monstres bons ou « pourris » sont des êtres comme les autres, complexes, torturés, fascinants. Conçu comme le journal intime d'une artiste surdouée, c'est un livre époustouflant.

Les heures rouges

Les heures rouges

  • Les heures rouges
  • Leni Zumas
  • éditions Presses de la Cité
  • Parution le 16 août 2018

C’est Céline Online qui m’a totalement convaincue. Elle l’a repéré de longue date parmi les parutions anglophones qui l’intéressaient, et… forcément, elle m’a contaminée ! Merci donc à son œil aussi habile, comme toujours !

EDIT du 18 août : je viens de le dévorer dans la journée. C'est une merveille. Je vous le recommande grandement.

Ce qu’en dit la maison d’édition

États-Unis, demain. Avortement interdit, adoption et PMA pour les femmes seules sur le point de l’être aussi. Non loin de Salem, Oregon, dans un petit village de pêcheurs, cinq femmes voient leur destin se lier à l’aube de cette nouvelle ère. Ro, professeure célibataire de quarante-deux ans, tente de concevoir un enfant et d’écrire la biographie d’Eivør, exploratrice islandaise du xixe. Des enfants, Susan en a, mais elle est lasse de sa vie de mère au foyer – de son renoncement à une carrière d’avocate, des jours qui passent et se ressemblent. Mattie, la meilleure élève de Ro, n’a pas peur de l’avenir : elle sera scientifique. Par curiosité, elle se laisse déshabiller à l’arrière d’une voiture… Et Gin. Gin la guérisseuse, Gin au passé meurtri, Gin la marginale à laquelle les hommes font un procès en sorcellerie parce qu’elle a voulu aider les femmes.

A.I. - Amis Imaginaires

A.I. - Amis Imaginaires

Cette découverte, je la dois à la gentillesse de l’autrice, Betty Piccioli, avec qui j’ai sympathisé tout naturellement, au fil des discussions spontanées via Instagram. Mais je dois dire que l’enthousiasme de Céline Online (oui, toujours, j’y peux rien, on se cause beaucoup figurez-vous) mais aussi de Toomanybooks (grâce à cette jolie photo) a fini de me convaincre. J’ai tellement hâte de pouvoir m’offrir cet ouvrage.

Ce qu’en dit la maison d’édition

14 millions d’amis ont envahi le monde... Et vous, quel ami allez-vous imaginer ?

Il y a sept ans, des milions de créatures farfelues et bizarroïdes, issues de l'imagination des enfants, se sont matérialisées dans le monde réel, sur toute la planète !

Elena, douze ans, vit depuis lors une existence paisible avec ses parents et son Ami Imaginaire John, un lion dandy qui s’est parfaitement intégré dans la société.

Mais un jour, aussi mystérieusement que sont apparus les A.I., des vagues d’enfants se mettent à disparaître. A quand le tour d'Elena ? Le compte à rebours est lancé...

Le dompteur d'avalanches

Le dompteur d'avalanches

Il s’agit d’une découverte faite grâce à l’un d’entre vous, un certain loup bavard, curieux et rieur qui se reconnaîtra sans doute. Je l’en remercie encore s’il passe par ici, je suis vraiment impatiente de mettre mon nez dans ce roman de fantasy qui sent bon la montagne de mes vacances d’enfance.

Ce qu’en dit la maison d’édition

« Ditto, quatorze ans, tient lieu de guide à des excursionnistes venus des plaines. Un jour, lors de l’attaque d’un monstre des cimes, il se découvre un don pour déclencher avalanches, coulées et crues. Un don puissant. Or les écouleurs sont craints et haïs par les montagnards. Bientôt, Ditto se retrouve dans la peau d’un paria et contraint à la fuite. En compagnie d’amis inattendus , il va demander son aide à la Lorlaïe, la nymphe du grand glacier. Mais le marché que lui propose cette dernière lui paraît inacceptable… »

Étonnante fantasy alpestre entre Samivel et Miyazaki, nourrie de mythes et de légendes, ce premier roman de Margot Delorme, autrice résidant elle-même en Haute-Savoie dans un hameau d’altitude, vous fera découvrir la fraîcheur et l’âpreté de l’imaginaire montagnard. Un peu comme une giboulée de neige tardive sur un alpage déjà en fleurs…

Le Sillon

Le Sillon

  • Le Sillon
  • Valérie Manteau
  • éditions Le Tripode
  • Parution le 30 août 2018

Je triche un peu, car il s'agit d'une lecture que j'avais déjà envie de faire, mais de la voir apparaître dans les lectures de mon libraire préféré ne l'a que renforcée ! Je fais désormais une confiance quasi-aveugle aux éditions Le Tripode, que je vous encourage d'ailleurs grandement à découvrir.

Ce qu'en dit la maison d'édition

« Je rêve de chats qui tombent des rambardes, d’adolescents aux yeux brillants qui surgissent au coin de la rue et tirent en pleine tête, de glissements de terrain emportant tout Cihangir dans le Bosphore, de ballerines funambules aux pieds cisaillés, je rêve que je marche sur les tuiles des toits d’Istanbul et qu’elles glissent et se décrochent. Mais toujours ta main me rattrape, juste au moment où je me réveille en plein vertige, les poings fermés, agrippée aux draps ; même si de plus en plus souvent au réveil tu n’es plus là. »

Récit d’une femme partie rejoindre son amant à Istanbul, Le Sillon est, après Calme et tranquille (Le Tripode, 2016), le deuxième roman de Valérie Manteau.

Je viendrai actualiser cette liste, car je ne doute pas qu’elle s’agrandisse encore, au rythme où vous arrivez à me tenter !

Et vous, qu’avez-vous prévu de lire pour cette Rentrée Littéraire du Net 2018 ?

 

Commentaires   

Monsieur Loup
# Monsieur Loup 02-09-2018 02:06
J'avais commencer à feuilleter les premières pages des Heures Rouges mais je n'avais pas trop accroché au style, alors que le sujet me semble super important et intéressant. J'aimerais bien quand même lui donner sa chance.

Moi, ce que j'aime, c'est les monstres est actuellement sur ma table de chevet, mais je ne m'y lance pas encore (il commence à m'intimider un peu, j'ai peur de ne pas aimer autant que les autres, alors qu'en même temps je me dis qu'il a tout pour me plaire). Mon loup en peluche (ma pelouche ?) dévore A.I, je le lui piquerai quand il aura fini. Mais demain, je pars crapahuter en montagne et rencontrer les terribles créatures qui y vivent. En plus, le titre et le dragon de la couverture sont en relief, c'est le genre de petits détails qui m'enjaillent pour un rien :) Le loup bavard ne manquera pas de t'en donner des nouvelles, s'il survit à l'expédition ;)
(Et merci A TOI pour le bonheur que sont tes vidéos et tes podcasts).
Répondre | Répondre en citant | Citer
Pikobooks
# Pikobooks 07-10-2018 12:28
Tu sais que, un mois après ton commentaire, je le relis et je me dis : "mais... est-ce moi qui ai écrit ces mots ?!". "Moi ce que j'aime c'est les monstres" est toujours sur ma table de chevet : j'attends encore "le bon moment". Quant au dompteur d'avalanche, il est lu et très apprécié.
Les heures rouges est un roman atypique, tu as raison. Le style très neutre et froid en a repoussé plus d'un.e.s, mais c'est justement quelque chose qui me plaît : cela a du sens et c'est maîtrisé du début jusqu'à la fin :)

Merci merci merci, je ne sais pas combien de merci de dois mettre mais j'ai envie d'en mettre à l'infini, pour ton soutien indestructible et ta gentillesse sans faille. Cela fait un bien fou.
Répondre | Répondre en citant | Citer
Monsieur Loup
# Monsieur Loup 14-10-2018 12:47
Quand ce sera le bon moment pour Moi, ce que j'aime..., j'espère que ça te parlera comme à moi, parce que c'est un récit fort, touchant, grave, fascinant, drôle parfois, toujours sensible et intelligent. Sans vouloir mettre la barre trop haute ^^. Et je compte bien laissé sa chance un jour aux Heures Rouges (peut-être lors de sa sortie poche ?).
Par contre j'avais été un peu déçu par Le dompteur d'avalanches au final, pas un mauvais livre mais pas au niveau que j'espérais, j'en attendais beaucoup il faut dire.
Mais A.I a été dévoré et beaucoup apprécié. Je connais un peu Betty et j'étais ravi de l'entendre dans tes Causeries. Malgré le problème technique, ça restait passionnant à écouter, j'aurais volontiers signé pour le double de durée :) Merci à vous deux pour ça.
Et ce n'est pas difficile de puiser de la gentillesse et des encouragements devant la douceur et la bienveillance qui se dégagent de tes vidéos et podcasts, en plus d'être forts intéressants.
Répondre | Répondre en citant | Citer
Kiba-chan
# Kiba-chan 26-08-2018 21:46
Bonsoir,
j'en profite pour découvrir ton blog ! C'est via une autre amie blogueuse que j'ai découvert ton challenge et je dois dire qu'il me plait d'une part de par sa simplicité et au niveau de l'intention alors je m'y inscris sans hésité :D
Hâte de commencer et surtout de partager via Insta !
Bonne soirée
Répondre | Répondre en citant | Citer
Pikobooks
# Pikobooks 07-10-2018 12:30
Kiba-chan, je suis vraiment désolée pour la lenteur de ma réponse, d'autant que ton commentaire m'a fait tant plaisir ! :) Je te souhaite, malgré le retard, une grande bienvenue ici. :) As-tu pu lire quelques ouvrages de la rentrée littéraire 2018 ? Il m'en reste encore quelques-uns à découvrir et comme nous avons toute la vie pour le faire, prenons notre temps :)
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sophie
# Sophie 19-08-2018 22:22
A l'exception du Dompteur d'avalanche et de A.I., tout est sur ma liste aussi, mais j'ai comme l'impression qu'A.I. va la rejoindre...
Moi ce que j'aime c'est les monstres est mon coup de cœur de la rentrée. Je ne vois pas comment un autre livre pourrait surpasser celui-ci. D'ailleurs, mon article dessus est sorti aujourd'hui, avec des images grâce à l'autorisation de l'éditeur.
J'ai aussi découvert récemment, en jeunesse, Le petit prince de Harlem, de Mickaël Thévenot chez Didier jeunesse, qui mêle le jazz aux problèmes de gang et de racisme à New-York dans les années 20. Une très jolie histoire, les thèmes étant abordés avec beaucoup de sensibilité.
Je vais reprendre ton visuel pour les articles sur la rentrée littéraire, ça permettra de mieux identifier et unifier nos trouvailles !
Je te souhaite encore plein de belles découvertes.
Répondre | Répondre en citant | Citer
Pikobooks
# Pikobooks 26-08-2018 11:58
Oui !! Mille fois oui pour "Moi ce que j'aime, c'est les monstres". J'en ai lu quelques pages en librairie (j'attends de pouvoir me l'offrir) et je suis tellement d'accord avec ton enthousiasme !

Je note pour le Petit Prince de Harlem ! Merci pour la découverte.
Répondre | Répondre en citant | Citer

Copyright © PikoBooks 2017