Mon butin d’Angoulême #FIBD2018

Je me suis rendue au 45e Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême ! Une journée magique et un contre la montre à déambuler dans la ville, sous les chapiteaux, une journée d’expositions et de bonheur. Plusieurs vidéos sont en préparation à ce sujet, mais en attendant, un œil à mon petit butin, ça vous tente ? C’est parti !

miniature angouleme

Avant toute chose, si vous souhaitez en apprendre davantage sur la 45e édition du FIBD Angoulême 2018, il est encore temps de faire un petit tour sur leur site internet.

Le pavillon des éditions indépendantes

Pourquoi c’est important de passer par là ?
C’est important, vous vous en doutez, parce qu’un stand, cela a un prix. Alors quand les petites maisons d’édition raclent les fonds de tiroir pour s’offrir de la visibilité, c’est important de leur rendre visite et si possible de consommer sur place (rentabilité toussa toussa – dans la mesure de vos moyens toussa toussa).
Personnellement, j’avais déjà ma petite liste de bandes dessinées « grands comptes » en tête, mais passer chez les indépendant.e.s n’a pas manqué de me faire craquer. Si je n’ai pu acheter qu’une seule de ces bandes dessinées, je compte bien vous présenter tous mes repérages (visibilité et référencement toussa toussa).

Tokyo Aliens Bros - Keigo Shinzo - Le Lézard Noir

Le Lézard Noir une maison d’édition franco-japonaise incroyablement talentueuse spécialisée dans les mangas, les artbooks et les albums illustrés avantgardistes.
Je l’ai découverte il y a plus d’un an, lorsque la saga Chiisakobe de Minetaro Mochizuki obtenait le Prix de la Meilleure Série Angoulême 2016. D’ailleurs, le tome 1 de Je suis Shingo, de Kazuo Umezu a obtenu le Prix du Patrimoine d’Angoulême 2018 !
Cette année, je remets le couvert en m’offrant le tome 1 de Tokyo Alien Bros, une trilogie déjantée et pétillante proposée par Keigo Shinzo. Cette saga raconte les péripéties de deux extraterrestes envoyés sur Terre… Je vous laisse découvrir la suite grâce à la quatrième de couverture et comprendre ainsi pourquoi j’ai craqué ! On ne peut pas faire plus intriguant !

Smart Monkey - Winshluss - Cornélius

Aux éditions Cornélius, j’ai eu terriblement envie de craquer pour la dernière BD de Winshluss : Smart Monkey ! Cette bande dessinée muette en noir et blanc sous forme d’épopée m’a un peu intimidée, je l’avoue, mais j’ai terriblement envie de m’y plonger. Je vous avais déjà parlé de Winshluss lors de mon tout premier bd-thon sur la chaîne, puisque j’avais déjà dévoré Dans la forêt sombre et mystérieuse. J’espère pouvoir me procurer Smart Monkey très rapidement.

Voyage au centre de la Terre - Matteo Berton - La Pastèque

Dans le même temps, les éditions de La Pastèque m’ont totalement envoûtée avec l’adaptation en bande dessinée du célèbre Voyage au centre de la Terre de Jules Vernes, proposé par Matteo Berton. Publiée en janvier 2018, cette splendide bande dessinée (oui, parce que le peu que j’ai pu grappillé sur le stand envoyait clairement de l’avocat) conviendra parfaitement au thème de février « adaptation littéraire » du club de lecture bd ComicWhales.

L'une d'entre elles - Una - Çà et Là

Pour continuer dans les recommandations, je voudrais vous présenter L’une d’entre elles, de Una, aux éditions Çà et Là (que je vous invite à découvrir de toute urgence). Je triche un peu, car cette bande dessinée n’est pas encore parue ; mais je ressens un tel engouement pour ce titre, malgré les qualités évidentes des titres déjà publiés que j’ai pu voir sur leur stand, je ne résiste pas !
L’éditeur la présente comme « un récit personnel dévastateur sur les violences faites aux femmes sur fond d’affaire de l’éventreur du Yorkshire, le tueur en série qui a sévi en Angleterre et tué treize femmes entre 1975 et 1980 ». De quoi se réjouir sombrement et attendre mars avec impatience, non ?

Hush-Hush - Jole Johnson - L'Employé du Moi

Et je termine enfin ce tour de stands par une bande dessinée repérée au salon et prêtée par une amie : Hush Hush, de Cole Johnson, aux éditions l’Employé du Moi. Je cite l’éditeurice en vous écrivant que cette bande dessinée est composée de « quinze histoires courtes inédites traduites de l’américain, présentées sans chronologie. Cole Johnson se singularise par un dessin épuré, coloré et une écriture emprunte de poésie. Ses récits évoquent de manière récurrente des histoires d’amour brutalement avortées, se jouant de l’espace de la page, à la fois comme chronologie et simultanéité, et glissant en silence de la transcription d’une expérience personnelle à la métaphore. »

Mon butin auprès des maisons d’édition « majors »

Adrastée - Mathieu Bablet - Ankama

Lue en médiathèque et totalement adorée, il était hors de question que je reparte d’Angoulême sans mon propre exemplaire de Adrastée (en intégrale), cette épopée mythologique à couper le souffle de Mathieu Bablet aux éditions Ankama. Cette bande dessinée grandiose fait partie de celles que l’on peut relire encore et encore et toujours être émerveillé.e. Mon cœur est rempli de joie à l’idée de la savoir au chaud dans mes étagères. Je vous en parlais d’ailleurs sur la chaîne juste ici.

Les Cent Nuits de Héro - Isabel Greenberg - Casterman

Mon troisième achat, je le dois à la sélection officielle du Fauve d’Or 2018. En me renseignant sur les autrices spécifiquement sélectionnées cette année, je suis tombée sur le travail de Isabel Greenberg : Les Cent Nuits de Héro, aux éditions Casterman. Et comment vous dire ? Je suis tombée sous le charme.
Voici comment la présente la maison d’édition : « Préparez-vous à être une fois de plus éblouis par la puissance phénoménale des contes et à assister au triomphe de l’amour sur la plus terrible des adversités ! Vous découvrirez la trahison, la loyauté, la folie, de mauvais maris, des amants fidèles et infidèles, de sages veilles biques, des lunes qui descendent du ciel, des instruments de musique au franc-parler, des amis, des frères, des pères, des mères et par-dessus tout, beaucoup, beaucoup de sœurs. »
Elle débarquera très bientôt dans la vidéo que je prépare actuellement « les autrices sélectionnées au FIBD 2018 ». A suivre, donc !

Jolies Ténèbres - Kerascoët et Fabien Vehlmann - Dupuis

Et mon dernier achat, je le dois à la splendide exposition Jolies Ténèbres (qui m’a coupé le souffle pendant de longues minutes). Vous pouvez d’ailleurs obtenir une vue d’ensemble de l’exposition dans un article très complet sur le site BoDoï. Cette bande dessinée de Kerascoët et Fabien Vehlmann est publiée chez Dupuis. Voici comment la maison d’édition la présente :
« Un conte cruel et saisissant. Dans le palais imaginaire de la presque princesse Aurore, le plafond se met soudain à dégouliner, les murs s'effondrent d'eux-mêmes et tous les invités s'en échappent pour ne pas finir engloutis sous des marées nauséabondes. Parce que la demeure d'Aurore n'est rien d'autre qu'une enfant gisant abandonnée dans les sous-bois, sans que quiconque sache ni comment ni pourquoi elle s'est retrouvée là. Au fil des saisons, la minuscule souveraine se démènera pour faire de son monde un conte de fées comme elle en a toujours rêvé, en compagnie de créatures telles que l'Orgueilleuse, ou l'Aventurière, et bien entendu le Prince m'as-tu-vu.
Or, dans cette fable-là, les princesses ne deviennent guère des reines. Et Aurore l'apprendra à ses dépens, lorsqu'il lui faudra prendre de cruelles décisions... »
Je ne vous le cache pas : je m’attends à un véritable coup de cœur, difficile d’en douter.

----------

Et voilà ! Le tour de mon butin spécial BD d’Angoulême est terminé.
Et vous ? Vous êtes-vous rendu.e.s à Angoulême et si oui, qu’avez-vous donc rapporter ?
On se retrouve très bientôt sur la chaîne youtube pour 2 nouvelles vidéos consacrées au FIBD 2018 ! 

Au plaisir de vous lire,
Pikobooks.

Commentaires   

Un point cest tout
# Un point cest tout 31-01-2018 11:17
Oh ! Que de tentations avec cet article *o* j'avoue n'avoir qu'une maigre culture en bande-dessinée, n'en lisant (et ne les appréciant !) de depuis peu, du coup j'ai noté pleins de références à recommander à ma collègue BD ! :)
Répondre | Répondre en citant | Citer
Pikobooks
# Pikobooks 05-02-2018 13:14
Je ne comprends pas comment Niognot n'a pas encore ravie ton coeur du côté de la bande dessinée ! ^^ A deux, je suis certaine que nous réussirons. huhuhu
Répondre | Répondre en citant | Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Copyright © PikoBooks 2017