Rouille - Floriane Soulas - Scrineo

L'émotion est grande à l'heure où j'écris ses lignes. Ce roman, il ne s'agit pas juste d'un roman de young adult ultra original et intéressant. Il s'agit avant tout pour moi du premier roman de mon amie, Floriane Soulas. Impossible d'être partiale, mais je vais tout de même tenter de vous en parler en toute sincérité. On y va ?

Floriane Soulas, c'est cette personne pasionnée et passionnante avec qui je débats à coeur ouvert de littérature, et plus particulièrement de littérature de l'imaginaire sous toutes ses formes, tant elle s'y connaît (et croyez-moi, elle ne lâchera rien si elle aime un ouvrage !). Elle vit par l'écriture, il est impossible de ne pas marcher ou tomber sur un carnet gribouillé chez elle. Elle partage d'ailleurs ses expériences d'autrice (puisqu'elle compte déjà plusieurs publications dans des recueils de nouvelles) sur son blog ici.

Et aujourd'hui, son roman est là, dans mes mains, sous mes yeux. Fiouuf ! Que d'émotions !

couverture de rouille de floriane soulas aux éditions scrineo

Parlons donc ensemble, en ce jour de sortie mémorable, de Rouille, le tout premier roman de Floriane Soulas, sorti ce 16 mai 2018 chez Scrineo.

Ce qu'en dit l'éditeur

Paris, 1897. Les plus grandes puissances européennes se sont lancées à l’assaut de la Lune et de nouveaux matériaux découverts sur le satellite envahissent peu à peu la Terre. Ces grandes avancées scientifiques révolutionnent l’industrie et la médecine, mais pas pour tout le monde. Et dans les faubourgs, loin de l’hyper-centre protégé par le dôme sous lequel vivent les puissants, le petit peuple de Paris survit tant bien que mal. Violante est une prostituée sans mémoire, ignorant jusqu’à son âge réel. Dans un monde où son désir de vérité passe après celui de ses clients et de ses patrons, la jeune fille tente de retrouver la trace de ses origines perdues. Alors qu’une vague de meurtres particulièrement horribles ensanglante la capitale, Satine, son amie et seul soutien, disparait dans d’étranges circonstances. Violante, elle, se voit offrir une porte de sortie à ce demi-monde violent qui la retient prisonnière, mais décide malgré tout de prendre part aux investigations.

Rythme et blues

Ce qui m'a le plus plu en lisant Rouille, c'est le rythme soutenu installé par l'autrice. Chaque chapitre est court, les points de vue narratifs sont alternés (et ça, on aime !). Tour à tour, nous allons incarner Violante (notre héroïne), mais également Jules, Léon, et... et... et ce personnage dont je ne peux rien dire, si ce n'est qu'il fait froid dans le dos.

Ainsi, si certains lieux nous sont innaccessibles via Violante (puisqu'elle doit tout de même respecter un temps soit peu le couvre-feu de sa maison de passes),nous pouvons, par exemple, explorer la Ferraille (ce labyrinthe tenu par des enfants des rues) grâce à Léon, exceptionnellement autorisé à y pénétrer, ou bien tout simplement en accompagnant bien malgré nous une ombre meurtrière terrifiante.

L'atmosphère étouffante, embrumée convient d'ailleurs parfaitement à ce rythme : pas le temps de peindre de grands paysages, ce qui compte, c'est l'ambiance. Et l'ambiance est sombre, rouillée (oui, voilà, vous l'attendiez, je l'ai faite), sale. Le Paris steampunk de Floriane Soulas, c'est un peu un lendemain de cuite au XIXe siècle : flippant.

Young Adult ? Oui, mais attention à vos petits coeurs !

Et oui, si vous n'êtes pas capables d'affronter un tueur cruel et déshumanisé, passez votre chemin. Les différentes intrigues imbriquées dans Rouille ne vous laisseront aucun répis. Soit vous souffrirez avec Violante lors de ses recherches effrénées pour découvrir son indentité et tentée de s'extraire de sa position de prostituée non désirée ; soit vous serez épouvantés par les bassesses d'un Paris steampunk corrompu.

Et surtout, quand vous penserez en avoir compris plus que l'autrice elle-même, dites-vous bien qu'elle vous réserve une petite tape taquine derrière la tête lorsque vous comprendrez que vous aviez tort ("aïeuh!").

Premier roman : première aventure

Bien entendu, un premier roman, c'est une promesse, le début d'une très longue histoire d'amour entre un.e auteurice et son lectorat. En ce qui concerne le style du récit, je ne vous cacherai pas que quelques lignes m'ont paru maladroites (attention aux répétitions), que certains passages étaient peut-être encore un peu trop descriptifs à outrance (je me fiche, par exemple, que le fiacre tourne trois fois à gauche pour aller à un point donné, si cela n'a pas d'impact dans le récit). MAIS c'est aussi parce que je suis, il faut bien l'admettre, extrèmement exigeante avec les romans que je lis. Et comment ne pas devenir un juge encore plus sévère lorsqu'il s'agit de mon amie, d'autant plus quand on partage autant de références littéraires et artistiques (et qui donc vous sautent aux yeux comme le nez au milieu de la figure) ?
Tous les reproches que l'on peut objectivement faire à l'écriture de Floriane Soulas ne sont que des chipotages, des pistes d'amélioration pour l'avenir. Car ce roman bien mené vous emportera sans concession et le plaisir qu'il vous offrira à la lecture est indéniable !

Ai-je apprécié l'histoire qui m'était contée ? OH QUE OUI !
Ai-je été surprise ? Plutôt deux fois qu'une !
Ai-je confiance en Floriane Soulas pour me proposer de nouvelles aventures palpitantes pour son prochain titre ? Bien entendu.

Voilà, vous savez désormais ce qu'il vous reste à faire. 
Au plaisir de vous lire,
Pikobooks.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Copyright © PikoBooks 2017